Actualités
: Le 17ème SALON DES VINS DE FRANCE aura lieu les 29, 30 et 31 mars 2019 à CHARMES SUR RHONE

 

 

 

logo facebook - - -  Salon des vins de France - - - logo facebook

 

Planning bénévoles 2018

 

Le salon des vins de France est notre action principale et elle se déroule toujours le dernier week-end du mois de mars. Elle mobilise à partir du mois de septembre de l'année précédente de très nombreux bénévoles. Ils sont environ 170 à assurer l’organisation du salon.

Depuis sa création, ce salon attire un public d’acheteurs, et de nombreux visiteurs profitent du salon pour reconstituer les stocks de leur cave, faisant un choix toujours difficile parmi les quelque 160 appellations présentées par 61 viticulteurs, dont plus de 80% sont référencées dans les grands guides nationaux. Nous ne terminerons pas sans insister sur l’investissement des nombreux bénévoles qui œuvrent pour assurer le succès de ce salon, et qui répondent présents au rendez-vous de chaque édition.

 

 E-entrée privilège

 

  « Des vins et des parfums » pour le 17ème

salon des vins de France les 29, 30 et 31 mars

 

      On a coutume de dire que les voyages forment la jeunesse : en tout cas le séjour organisé par le « Club Oenologie et Découvertes » à la fin du mois de septembre dernier dans la région de Grasse a donné des idées aux responsables de l’association : le 17è salon des vins se mettra donc… au parfum !

Les deux « univers » du vin et du parfum ont en effet de nombreux points communs, tout en cultivant des différences bien … senties ! Mais pour le vin comme pour le parfum, le « nez » est l’organe sensoriel de prédilection, qui désigne aussi bien le dégustateur de vins que le créateur de parfums : pour ce dernier, la frontière entre muse et ….museau est parfois étroite !

Le vin et le parfum s’inscrivent dans la sociabilité, dans le jeu délicat des relations entre les individus. Longtemps le parfum avait pour fonction principale de dissimuler… les mauvaises odeurs, à une époque où les règles d’hygiène étaient moins strictes, et le contact avec l’eau souvent risqué. De nos jours, le parfum joue à sa façon un rôle « d’affineur » d’identité, d’affirmation et de valorisation de la personnalité. Selon l’instant, l’humeur ou les intentions, le parfum choisi devra avoir des effets capiteux, enivrant… voire ensorcelant comme un philtre d’amour !

Les parfums contenus dans le vin n’auront pas, et c’est tant mieux, les mêmes effets enivrants. Mais ils révèlent aussi des sensations, ils font surgir des émotions enfouies dans notre mémoire. La dégustation est une « agitatrice » de sensations, la révélatrice des petites histoires du passé qui remontent comme par miracle à la surface,  et nous rendent familière telle famille d’odeurs : celle-ci détectera facilement dans le vin des notes de framboises qui évoqueront immanquablement les belles journées d’été passées dans le jardin des grands-parents, celui-là l’odeur épicée de la cannelle qui parfumait les tartes aux pommes de maman. Les parfums sont donc bien des révélateurs de personnalité, d’intimité. Pour autant, les odeurs du vin et des parfums ont des fonctions bien différentes : en utilisant la métaphore de l’amour, on pourrait dire que le parfum est un appel incontrôlé à la séduction, semblable à un flacon balloté par la houle, alors que le vin est une invitation à un dîner en amoureux !

Les parfums « Camille Goutal » de Paris s’associent cette année au salon pour prolonger le voyage comparatif entre vins et parfums à travers 2 ateliers animés par un « nez » et un œnologue.

C’est une peintre de Rodez, Christine Barres, qui illustrera le thème à travers ses peintures dont l’explosivité chromatique évoque immanquablement le parfum envoutant des plus beaux bouquets. Et qui mieux que le chef étoilé du « Flaveur » à Valence, Baptiste Poinot, pouvait parrainer ce 17è salon, et conjuguer avec le plus grand talent les odeurs et les saveurs ?

 

 

 

 Michel Javelas et Roland Pelurson Présidents du « club œnologie et découvertes »
 

 

 

retour en haut